Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sablier des maisons
    173 points
    33 points
    446 points
    228 points
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Les posteurs les plus actifs de la semaine
William-Murdoch
 
TerenceHiggs
 
Speed.
 
Kendra Dumbledore
 

Avril 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier


Première année : Chapitre 4 : Cours Numéro 2 : Cosmologie antique Partie 2

Aller en bas

Première année : Chapitre 4 : Cours Numéro 2 : Cosmologie antique Partie 2

Message par Kendra Dumbledore le Sam 30 Sep - 11:36

Les sphères mobiles sont écartées dans les mêmes proportions que les notes de musique (toujours un soucis de perfection). En tournant, elles
produisent des notes de musique selon leur taille et leur vitesse ; l’ensemble donne un accord parfait. C’est la musique des sphères.

Ce système, dans lequel la Terre occupe le centre, et tout lui tourne autour, est nommé système géocentrique

Aristarque de Samos, 3 siècles avant J.C., pense que planètes et étoiles tournent autour du Soleil. Il a su calculer
les distances relatives entre la Terre, la Lune et le Soleil. En 250 avant J.C., Erathostène calcule le rayon de la
Terre par des mesures d’angle entre Syenne (aujourd’hui Assouan) et Alexandrie. C’est le premier système
héliocentrique.

En 150 avant J.C., Hipparque dresse le premier catalogue d’étoiles ; il les classe en 6 grandeurs selon leur éclat. Son classement est à la base
de la notion actuelle de magnitude. Il définit les constellations, en reprenant celles des Mésopotamiens.

Les Grecs considéraient deux parties dans l’Univers : le monde sublunaire, auquel nous appartenons (la Terre et son atmosphère), et le monde
supralunaire, auquel appartient le Soleil (pendant une éclipse de Soleil, il est évident que le Soleil est derrière la Lune, donc plus loin). Le
monde sublunaire est celui de la corruption (nous parlons ici d’Astronomie, ne l’oubliez pas…), il est soumis au temps qui le dégrade ; le monde
supralunaire est celui de la perfection, c’est le royaume des dieux. En particulier, le Soleil est rond et sans taches (le cercle est LA figure
géométrique parfaite).

Cette perfection devait se trouver également dans les orbites, qui ne pouvaient être que des cercles (Claude Ptolémée). Et même si l’expérience
montre clairement que les cercles ne conviennent pas, on combinera des cercles pour arriver à un résultat cohérent avec la précision des
observations à l’œil nu, même si le modèle obtenu est complètement artificiel et très complexe. C’est ainsi que le même Ptolémée a imaginé que
les planètes tournaient sur des cercles… dont les centres tournaient eux-mêmes sur d’autres cercles autour de la Terre (noblesse oblige)…

En 150 après J.C., Claude Ptolémée écrit le livre qui fixe la science astronomique grecque. Son titre est Syntaxe Mathématique. Il ne nous est pas
parvenu directement, mais il a été conservé par les Arabes, sous le nom d’Almageste (qui signifie le plus grand). Les Arabes l’ont réintroduit en
Espagne, et il sera le seul ouvrage enseigné en Europe jusqu’au XVme siècle. Il est regrettable que le système du monde décrit dans ce livre soit
géocentrique, en sacrifiant aux apparences, alors que nombre de savants avaient établi un bien meilleur système au moins trois siècles plus tôt.
Le système de Ptolémée est très complexe, mais il reproduit les positions des planètes au second ordre (mathématiquement).

Cordialement Professeur D'astronomie,Kendra Dumbledore
avatar
Kendra Dumbledore

Messages : 37
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 24
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Puissance magique:
120/150  (120/150)
Force mentale:
80/100  (80/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum