Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sablier des maisons
    69 points
    63 points
    40 points
    189 points
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Thème 3 : les familles des plantes : Chapitre 9 : Arécacées

Aller en bas

Thème 3 : les familles des plantes : Chapitre 9 : Arécacées

Message par William-Murdoch le Mer 14 Fév - 23:15

Thème 3 : les familles des plantes : Chapitre 9 : Arécacées


Généralités

Les plantes de la famille des arécacées ou palmacées (puisqu’il inclut les palmiers) ou en terme botanique (arecaceae, palmaceae) est une grande catégorie de plante puisqu’elle rassemble plus de deux mille cinq cents espèces réparties dans les climats tropicaux, subtropicales et tempérées de la planète.

Les plantes de la famille des arécacées (palmacées) sont une famille dite monocotylédone possédant des tiges non ramifiées, ils ne sont pas des arbres, mais plutôt vue comme des herbes géantes (palmiers), ils n’ont pas de bois, mais plutôt des stipes, cette famille est arborescente et atypique et dont la tige renferme de la moelle ou des fibres et déploie non pas des branches, mais des palmes de différentes formes.

Les plantes de la famille des arécacées (palmacées) présente une inflorescence spadice particulier (en forme d’épis entourés de bractée que l’on nomme spathe), avec des fleurs bisexuées ou unisexuées cette famille est dès plus primitive et pourtant très évoluée, et présente une drupe (fruit).

Quelques exemples

1. Acai

L’acai est un palmier des forêts amazoniennes qui produits des baies possédant une grande teneur en antioxydant, il fait l’objet de nombreuses études actuellement, pour confirmer ou infirmer ces propriétés thérapeutiques. L’acai ou açaï est d’une grande efficacité pour combattre le vieillissement et les maladies cardiovasculaires. Les baies d’acai seraient anti-inflammatoires bénéfique pour traiter les inflammations. Ce palmier renferme des capacités anti cholestérol, idéal pour diminuer le mauvais cholestérol.

Noms communs : Acai, açaï, baie d'açaï, baie d'acai, palmier pinot, pinot, wasséï, manaka, murrapo, içá-çai.
Nom latin : Euterpe oleracea.

Acai propriétés thérapeutiques et médicinales :

L’acai est une plante médicinale sud américaine et bien qu’il fasse l’objet d’une grande commercialisation et markéting depuis les années 80 et 90, ces bienfaits thérapeutiques sont encore à l’étude, il possèderait un réel pouvoir antioxydant et anti cholestérol, d’une grande efficacité pour combattre le vieillissement et les maladies cardiovasculaires et diminuer le taux de mauvais cholestérol.

Il aurait des vertus anti-inflammatoires et activatrices d’énergie, d’un bénéfice important pour lutter contre les inflammations et apporté de la vigueur et de l’énergie (utiliser par les sportifs), il serait un fortifiant immunitaire et il permettrait l’amélioration du sommeil.

L’acai est dit aphrodisiaque et amaigrissant, mais attention à ce jour rien n’a encore étayé ces hypothèses.

Description :

L’acai est un palmier pouvant atteindre les vingt mètre de haut de la famille des arécacées (palmacées).

Son stype (tronc) est fin tout au plus une vingtaine de centimètre de diamètre et de teinte grise, ne portant pas plus de quatorze palmes parsemées de plusieurs folioles pendantes.

Ses fruits (les baies d’acai) aussi grosse que le raisin et de couleur rouge-pourpre allant sur le violet, renfermant une chair pulpeuse et fine autour d’un noyau qui lui contient la graine.

La saveur de ces baies est un savant mélange de baie rouge et de chocolat.

Habitat :

Ce palmier (Euterpe oleracea) est originaire du Brésil et précisément des forêts amazoniennes et des lieux marécageux, il s’est répandu au Venezuela et au Surinam, ainsi qu’en Guyane, on le retrouve même en Équateur et en Colombie.

2. Aréquier

L’aréquier est un palmier dont les noix sont préconisées en tant que vermifuge contre les parasites intestinaux avec les ascaris et les oxyures. La noix d’arec est d’une grande efficacité contre les troubles de la digestion et les ballonnements grâce à ses vertus digestives. L’aréquier permet de soulager des maux de tête et des rhumatismes, on trouve même un intérêt pour son utilisation en tant que dentifrice. Il possède aussi un effet euphorisant et coupe-faim.

Noms communs : Aréquier, palmier à bétel, noix d'arec, écrou d'arec, noix bétel, cachou.
Nom latin : Areca catechu.

Aréquier propriétés thérapeutiques et médicinales :

L’aréquier est une plante médicinale ayant la forme d’un palmier dont les fruits (noix) possèdent des vertus médicinales astringentes et béchiques, digestives et vermifuges, mais aussi euphorisantes et stimulantes.

Ce palmier est le traitement thérapeutique pour éliminer les ascaris et les oxyures (parasites intestinaux), il est efficace pour traiter les troubles digestifs surtout les ballonnements.

Il soulage des maux de tête et des rhumatismes, il est même utilisé en tant que dentifrice, il a un effet stimulant et coupe-faim ainsi qu’une action grisante sur le cerveau.

Description :

L’aréquier est un grand palmier mince qui peut mesurer jusqu’à 25 mètres de hauteur de la famille des arécacées (palmacées).

Son stipe (tronc) est solitaire et annelé, malgré sa finesse il peut supporter dix à douze grandes feuilles pennées et récurvées qui en tombant laissent des traces sur son stipe.

Les fleurs sont de teinte jaune, elles diffusent un parfum agréable et donne un fruit ovoïde et monosperme vert clair et orange quand il est mûr.

Habitat :

Il est originaire de l’Asie avec l’Inde et la Malaisie, il est cultivé en Inde et au Sri Lanka.

L’aréquier préfère les climats tropicaux, dans les forêts humides et en sous-bois.

Pour récolter son fruit, il faut attendre sa pleine maturité et le vidé de sa chair.

3. Babassu

Le babassu est un palmier brésilien, dont les noix contiennent des graines à laquelle on extrait une huile aux vertus cosmétologiques. L’huile de babassu est précieuse pour ses capacités antioxydant, anti-radicalaires et anti-âges, elle combat le vieillissement cutané. L’huile de babassu convient à tous type de peaux, d’une grande efficacité contre l’eczéma et les irritations ou démangeaisons, elle est bénéfique pour le corps, le visage et les cheveux.

Noms communs : Babassu, coco de Macao.
Nom latin : Orbignya barbosiana.

Babassu propriétés thérapeutiques et médicinales :

Le babassu est une plante médicinale qui produit des noix renfermant des graines à laquelle on extrait une huile d’utilisation cosmétologique, elle contient des propriétés anti radicalaires et antiâges, elle est anti- microbienne et antioxydants similaires à l’huile de coco.

Ces différentes vertus, la rende précieuse pour combattre le vieillissement, sa texture non grasse convient parfaitement à tous types de peau, elle est utilisée dans les problèmes d’eczémas et les démangeaisons.

Cette huile amène une hydratation et prévient du dessèchement de la peau, elle est adoucissante tout en protégeant les cellules cutanées, elle est aussi émolliente pour les nettoyages en douceur, de plus elle est pénétrante sans être comédogène, ce qui est relativement bénéfique puisqu’elle évite la formation de points noirs.

On la retrouve sous forme de soins du corps, du visage et des cheveux aussi, elle est idéale pour la confection de savon.

Description :

Le babassu est un palmier d’une grande taille, il mesure entre vingt et quarante mètres de la famille des arécacées ou palmacées.

Ce palmier présente un grand tronc bien droit, agrémenté d’une couronne de feuilles plumeuses à son sommet avec une inflorescence tombante qui donne des fruits de forme oblongue rassemblée en grappes et qui s’apparente à des petites noix de coco contenant des graines, chaque palmier peut porter un millier de ces fruits.

Habitat :

Il est d’origine brésilienne et on le retrouve implanté en Bolivie et aux Caraïbes.

Les noix sont récoltées et décortiquées manuellement, ensuite les graines ainsi récupérer sont séchées au soleil pour éviter tout risque de rancissement de l’huile que l’on prélèvera.

Ce sont généralement les femmes brésiliennes qui s’occupent de cette tâche harassante et on les appelle dans ce pays les Quebradeiras de coco qui se traduit par les briseuses de coco.

4. Cocotier

Le cocotier est un palmier tropical dont les vertus sont très réputées pour l’esthétisme, mais il est aussi un traitement thérapeutique contre les problèmes d’eczéma, de piqures d’insectes et des démangeaisons. Le cocotier soigne les inflammations de la vessie et des troubles urinaires, il éradique le ténia, il permet de diminuer le cholestérol et de contrôler le diabète.

Noms communs : Cocotier, noix de coco, coco.
Nom Latin : Cocos nucifera.

Cocotier propriétés thérapeutiques et médicinales :

Le cocotier est une plante médicinale tropicale, il comprend des propriétés thérapeutiques assez variées, il est ténifuge (destructeur du ténia, un parasite de l’intestin, une sorte de ver), vermifuge, laxatif et purgatif, diurétique, stomachique et antioxydant. Seule son huile possède des capacités cosmétiques, elle est nourrissante et émolliente, adoucissante et rafraichissante.

Il est utilisé en traitement médicinal des diarrhées et des hémorroïdes, des inflammations de la vessie et d’autres troubles urinaires.

Le cocotier a une action de prévenir de la constipation, de réduire les risques de maladies cardiovasculaires et de contrôler le diabète de type 2 et de diminuer le cholestérol total comprenant le mauvais cholestérol et les triglycérides, ainsi que de combattre la fièvre.

L’huile de cocotier connait une utilisation thérapeutique sur les courbatures (huile de massage) et sur l’eczéma par application, en liniment elle apaise les peaux irritées.

Elle calme également les démangeaisons et les peaux après une exposition au soleil, il en est de mêmes suites a des piqures d’insectes et à réduire les rougeurs.

Pour l’embellissement, elle connait un usage nourrissant cutané pour les peaux sèches et elle les satine, elle prévient de l’apparition de rides et fortifie en aidant à la repousse des cheveux et les rend brillant.

Description :

Le cocotier est avant tout un grand palmier tropical qui peut atteindre les trente mètres de haut, parfois plus, parfois moins, il est de la famille des arécacées (palmacées).

Il présente un stipe unique (apparenté au tronc, mais comme c’est un palmier il ne peut être mis dans la catégorie arbre), avec une écorce grisâtre et lisse, marqué seulement de cicatrice due aux anneaux des vieilles feuilles.

Son feuillage est d’un vert brillant avec des feuilles longues pennées et composées avec une inflorescence visible à la base des feuilles avec des fleurs mâles et femelles (monoïque) qui produise un fruit (noix de coco) qui contient une seule graine.

Ce palmier peut vivre jusqu’à 200 ans et produit annuellement environ 80 noix de coco.

Habitat :

Ses origines ne sont pas encore bien déterminées on le suppose natif des côtes de l’Océan Pacifique ou de l’Extrême-Orient, ce qui est certain c’est qu’à présent au fil de l’histoire, on le retrouve dans toutes les régions tropicales et humides de la planète.

Il a besoin pour se développer de soleil et des pluies régulières, le sol doit être sableux et salin.

5. Dattier

Le dattier ou palmier dattier est une plante médicinale qui connait aussi d’innombrables usages, alimentaire et utilitaire. Le dattier est un fruit très riche en divers éléments important et un remède contre la constipation et les paresses intestinales, il calme les inflammations de la vessie et agit en protégeant les reins et la prostate. Cette plante est un remède contre les bronchites grâce à ses vertus expectorantes et elle est efficace contre l’asthme.

Noms communs : Dattier, datte, palmier dattier.
Nom latin : Phoenix dactylifera.

Dattier propriétés thérapeutiques et médicinales :

Le dattier est une plante médicinale reconnue en tant que telle depuis des siècles, ce palmier possède des propriétés thérapeutiques émollientes et décongestionnantes, diurétiques et pectorales, et une formidable source d’énergie musculaire.

La datte est tout d’abord un aliment de base d’une grande richesse en divers éléments essentiels pour l’organisme, elle est d’une grande utilité pour enrayer les cas de constipation et les paresses intestinales.

Ses vertus sont bienfaitrices dans les inflammations de la vessie et protègent la prostate et les reins, elle renforce l’utérus durant les derniers mois de grossesse.

La datte est un remède contre les bronchites, calme et apaise les crises d’asthme et diminue les états fiévreux, d’une grande utilité pour son action pectorale en infusion ou en gargarisme.

Certaines de ses substances lui confèrent des capacités à réduire les états de tristesse et de mélancolie, de plus elle est reconnue pour ses composées en oligo-éléments qui ont une action préventive sur les maladies cancéreuses et tumorales.

La datte tonifie les muscles, tout en retardant le vieillissement, elle élimine les toxines de l’organisme et joue un rôle protecteur conte les troubles nerveux et les névrites.

Description :

Le dattier est un palmier, qui porte trop souvent le terme erroné d’arbre, il peut mesurer près d’une trentaine de mètres, il est monocotylédone et fait partie de la famille des arécacées (famille des palmiers).

Son stipe (tronc) est de forme cylindrique et porte à son sommet une couronne de palme, on en dénombre entre vingts à trente, elles sont pennées, finement divisées et peuvent atteindre les six mètres de long.

Ses fleurs sont petites tailles et de teinte jaune et elles amènent à un fruit la datte, sorte de drupe de forme allongée et charnue.

Habitat :

Il prend ses origines en Afrique du Nord, et c’est répandu sur tout le pourtour méditerranéen et dans les régions méridionales d’Amérique et au Moyen-Orient.

6. Palmier de Chine

Le palmier de Chine est une plante médicinale portant le nom de zong lv tan, puisqu’il fait partie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) il est principalement préconisé dans les troubles du saignement. Le palmier de Chine ou trachycarpus fortunei freine tous les saignements, qu’ils proviennent de vomissement ou de la toux, utérins ou accompagnant les selles, et même les saignements de nez.

Noms communs : Palmier de Chine, palmier à chanvre, palmier de chusan, palmier-chanvre.
Nom latin : Trachycarpus fortunei.

Palmier de Chine propriétés thérapeutiques et médicinales :

Le palmier de Chine (Trachycarpus fortunei) fait partie de la pharmacopée ancestrale chinoise ayant pour appellation zong lu pi, il possède des propriétés thérapeutiques hémostatiques et astringentes.

Cette plante est un remède contre toute forme de saignement, elle freine et stoppe, celle qui accompagne les selles, celle qui sont utérines, puis celle due aux vomissements ou à la toux, et même dans les saignements de nez.

De plus grâce à sa fonction astringente, il soigne les diarrhées et les dysenteries.

Description :

Le palmier de Chine est un arbre dioïque (arbre mâle et arbre femelle) ayant un tronc d’une grande robustesse, il peut mesurer entre une douzaine à une vingtaine de mètres de hauteur suivants le climat et le sol, il fait partie de la famille des arécacées (palmacées).

Le diamètre de son tronc varie de quinze à trente centimètres de diamètre avec un feuillage persistant et dont les feuilles sont en forme de palmes finement découpées en forme d’éventail.

Son inflorescence est réunie en grappe faite de milliers de fleurs jaune vive poussant à la base des palmes et atteignant un mètre de longueur, elles sont visibles au mois de mai puis vinrent le fruit de type haricot de petite taille de teinte noire à violet qui poussent également en grappes à la base des palmes.

Habitat :

Le palmier de Chine est originaire d’Asie, on le trouve principalement en Chine et au Japon, en Birmanie ainsi qu’en Inde, ce palmier est l’un des plus robustes de son espèce, il peut pousser à des hauteurs pouvant atteindre les 2 400 mètres d’altitude.

7. Sang-dragon

Le sang-dragon est un palmier, dont les propriétés médicinales sont employées dans la pharmacopée chinoise comme hémostatique. Les vertus thérapeutiques du sang-dragon sont renommées pour activer la circulation du sang.

Noms communs : Sang-dragon, palmier sang-dragon, palmier à résine rouge, rottang sang-dragon, palmier rotin.
Nom latin : Daemonorops draco (calamus d.).

Sang-dragon propriétés thérapeutiques et médicinales :

En Chine, le sang-dragon fait partie intégrante de la pharmacopée traditionnelle, utilisé contre les saignements, pour soigner les blessures et contusions.

Il est réputer activer la circulation sanguine.

Origine :

C'est un palmier grimpant originaire des régions tropicales du Sud-est Asiatique, principalement d'Indonésie et de Malaisie.
La plante, qui fait partie du groupe des rotins, utilise un arbre voisin comme support.
Sa longue tige mince est couverte d'une multitude d'épines souples et aplaties de couleur foncée, se rejoignant à la base.
Les feuilles sont composées de longues folioles alternes mesurant jusqu'à 45 cm de longueur.
Les petites fleurs se regroupent en une longue inflorescence au sommet du palmier.
Chacune donne un fruit rouge arrondi, terminé en pointe, de la grosseur d'une cerise.

Images de Arécacées :


_________________
avatar
William-Murdoch
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 20/01/2017
Age : 21
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Puissance magique:
130/150  (130/150)
Force mentale:
95/100  (95/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum